Le type 8, dit le Justicier

La personnalité du Justicier s’est organisée autour d’un axe central : être en situation de contrôle.  Bien sûr, il n’est pas le seul à posséder cette qualité, mais pour lui, c’est une valeur phare, qui constitue le socle de sa personnalité et oriente l’ensemble de ses choix.

Découlant de cette valeur majeure, une motivation inconsciente le pousse à agir : Obtenir et rester aux commandes.

Quelques-unes de ses caractéristiques

  • Le Justicier est extraordinairement volontaire, dynamique, à l’esprit pragmatique.
  • Capable d’assumer de lourdes responsabilités, c’est un décideur naturel qui adore exercer son influence.
  • Apparemment fort et solide, c’est quelqu’un sur qui l’on peut compter, surtout en situations de crise ou quand une intervention immédiate est requise.
  • Avec son sens aigu de la justice et de la vérité, il détecte instinctivement tout ce qui «sent» l’injustice ou la malhonnêteté et se plait à le dénoncer ouvertement.
  • Alors que les autres veulent être « gentils », le Justicier adore la controverse. Pour lui, être perçu comme un rebelle qui n’a pas « froid aux yeux » est positif.
  • Sous cette apparente assurance, se cache un être sensible et tendre surtout envers les siens (son clan) ou les opprimés.

Son piège

Grisé par son influence – apparente ou réelle – le Justicier risque de confondre «être puissant» vs «être respecté» : Le premier évoque une force imposée- le deuxième réfère a un élan du cœur libre et spontané venant des autre.

Pour s’intégrer

Grâce à son audace et sa grande vitalité, il peut devenir un Bienfaiteur fort respecté. Pour y arriver, le Justicier doit pratiquer la sollicitude (pour soi d’abord, pour les autres ensuite), une caractéristique bien connue du type Deux, dit le Généreux.

 

Publicités